Mot de la directrice artistique

Permettre à l’art et au théâtre de fournir une réponse éclairée au chaos du monde

Que voit-on À LA UNE des grands médias sinon les menaces de conflits, les injustices sociales, la corruption des systèmes, l’intolérance et le rejet de la différence ? En rêvant cette nouvelle saison du TNM, je me suis mise à imaginer l’art et le théâtre EN GROS TITRES sur toutes les plates-formes, car, face aux turbulences qui agitent notre monde, je reste convaincue que c’est par l’imagination et la création que nous pouvons répondre au chaos social.

La programmation de la saison 2017-2018 témoignera du pouvoir de l’art vivant qui demeure un des symboles les plus puissants d’autonomie et de liberté. Chaque pièce a été programmée pour sa brûlante actualité, et ce, même si certaines ont été écrites il y a plusieurs siècles, jetant un regard vif et neuf sur notre réalité. J’ai imaginé une saison portée par l’élan collectif. J’aimerais qu’elle redonne un sens aux actes que nous posons, qu’elle serve de boussole dans le brouillard de nos errances et nous oriente du côté de la prise de conscience de notre formidable capacité de changement. Je ressens également ce besoin si humain de tout saisir et de rendre à la vie sa dimension poétique, car le TNM est aussi un théâtre de l’éblouissement, de la fantaisie, de la métamorphose ! « Un soleil brille au-dessus du théâtre d’ombres de nos cavernes », écrivait Platon. Cette conviction que le TNM peut permettre au théâtre d’éclairer les questionnements de la société actuelle, j’aimerais également la transmettre aux jeunes générations envers qui nous sommes redevables.

Vous verrez donc briller sur la marquise de notre théâtre Molière et son rusé Scapin ainsi que le prince Mychkine, cet être de lumière tout droit sorti du cerveau enflammé de Dostoïevski. Ces choix reflètent ma certitude que nous devons, comme société, étudier avec minutie les textes fondateurs, en appréhender le contexte, en comprendre les codes pour mieux vous les transmettre. C’est une question de survie intellectuelle ! Fière d’assumer pleinement le devoir de mémoire du TNM, un retour aux années soixante s’impose alors que Montréal célèbre son 375e anniversaire. Michel Tremblay et François Dompierre vont faire revivre les nuits torrides de la Main et de sa faune colorée avec Lola Lee et la Duchesse de Langeais. La grande Gabrielle Roy s’imposera comme une tête d’affiche toujours vivante avec sa détresse et son enchantement tandis que la figure tragique d’Eddie Carbone, héros tourmenté d’Arthur Miller, nous fera vivre le déracinement des migrants aimantés par une terre promise. Pour clôturer la saison, la meilleure réponse que peut fournir le théâtre à la finalité de nos existences est de mettre en scène l’univers disjoncté d’Eugène Ionesco et de ses chaises délirantes. Témoigner du présent signifie aussi faire surgir ce rire libérateur qui nous rassemble !

Puisque le TNM est de plus en plus prisé par les grands noms du théâtre et du cinéma français, c’est avec fierté que nous vous offrons la possibilité de réserver déjà votre place pour voir le comédien Lambert Wilson rendre hommage à Yves Montand, vingt-cinq ans après sa disparition. Interprétant une trentaine de chansons en compagnie de six musiciens, Wilson chante Montand fera revivre sur notre scène les grandes heures de la Comédie-Canadienne !

Vouloir être un théâtre du temps présent signifie également réaliser des outils de communication qui répondront plus adéquatement aux besoins des abonnés et spectateurs. En écho au magazine d’abonnement, vous trouverez cette année sur notre site web une présentation revisitée de notre nouvelle saison à partir de laquelle il sera simple et rapide de s’abonner. Comme service public, nous voulons développer au cours des prochaines années de nouvelles manières pour rejoindre, toucher, émouvoir le public, car, tout comme Platon, je désire ardemment que le soleil du théâtre brille au-dessus de nos têtes et éclaire nos cavernes habitables devenues des lieux de rencontre et de partage.

Merci d’être à LA UNE de l’actualité théâtrale et bonne saison en notre compagnie.

Lorraine Pintal
Directrice artistique et générale