La saison 2016-2017 du TNM

Notre théâtre, qui est devenu votre théâtre au fil des saisons, est en état d’ébullition.
Le 9 octobre 2016, nous célébrerons les 65 ans du TNM avec nos bâtisseurs, dont vous faites partie au même titre que les artistes, les amis, les partenaires et les membres de notre grande famille. Cet anniversaire nous concerne toutes et tous : notre lieu de création est un foyer de culture où les choses se pensent et se passent. Situé en plein cœur du Quartier des spectacles, il fait partie de la mémoire collective et témoigne d’une culture durable, constamment en évolution. Comme il s’agit ici de tout mettre en place pour que classiques et créations dialoguent entre eux, donnant ainsi un nouveau sens à la parole d’hier et alliant la performance à l’art d’aujourd’hui, je vous propose un jeu. Vos réponses vous permettront de déployer notre programmation comme on ouvre un éventail aux multiples dessins et couleurs. J’ose espérer que cette quête du plaisir que je vous propose, une pièce à la fois, vous donnera le doux vertige de la découverte de nouveaux mondes. La première production met en scène un imposteur célèbre créé de toutes pièces par un auteur de génie. Le metteur en scène s’amuse depuis quelques saisons à fouetter les classiques. Il n’en sera pas autrement grâce à la rencontre d’acteurs qui, en cinq actes, dresseront le portrait d’une société dominée par la religion et le pouvoir. Vous n’avez pas encore lu le texte du deuxième spectacle puisqu’il s’agit de la création de notre auteur en résidence, récipiendaire de la bourse Jean-Louis Roux. Lui et ses amis éternels fêteront le 20e anniversaire de leur compagnie et c’est sur la scène du TNM que s’éclatera une famille dysfonctionnelle, décapante et tragique à la fois. La cadence des cabarets allemands rythmera le contenu de la troisième production. Son auteur est plus connu que son héroïne car son théâtre, dans lequel la musique crée une distanciation politique entre le texte et le personnage, a fait de lui le poète des pauvres et des démunis. Il a déposé cette perle de bonté dans une Chine inventée. Le rôle éponyme de la quatrième production représente un tyran énigmatique qui poursuit le but déraisonné d’acquérir la lune. À la gloire de ce personnage, il faut ajouter celle de son auteur, prix Nobel de littérature et mort accidentellement, ce qui a conféré à son œuvre une touche d’immortalité. Nous terminerons avec un auteur tout en dentelle et en jeux subtils de rôles. Dans ses pièces, on parle de désir, de sensualité, d’amour absolu, de travestissement du cœur et de l’âme. Son nom a inspiré une manière de séduire qui n’est pas prête de disparaître. À Tartuffe, Pourquoi tu pleures…?, La Bonne Âme du Se-Tchouan, Caligula et Le Jeu de l’amour et du hasard se greffera l’histoire incroyable d’un pianiste né en mer et qui n’a jamais foulé la terre ferme : Novecento d’Alessandro Baricco sera défendu par nul autre que le grand comédien français André Dussollier, accompagné d’un orchestre de jazz. Cette production vous est proposée en 6e choix à l’abonnement. Et c’est sans compter le retour, cet été, d’une grande œuvre classique, la plus belle histoire d’amour de tous les temps, Roméo et Juliette de Shakespeare. De plus, comme nous soulignerons le 20e anniversaire des Sorties du TNM, je tiens à remercier chaleureusement nos partenaires de Diffusion Inter-Centres pour leur appui inestimable qui nous permettra de présenter dans les grandes régions du Québec Tartuffe et Pourquoi tu pleures…?,  la création des Éternels Pigistes. La cohérence et la réussite d’une saison au TNM s’appuient sur sa mission d’être le théâtre de tous les classiques, ceux d’hier et de demain, conjugués au présent. Comme l’écrivait le poète Gaston Miron, un classique est une œuvre contemporaine de toutes les époques. En tant que public, vous êtes le personnage clé de cette aventure théâtrale ; c’est par la serrure du temps que je vous invite à basculer d’une temporalité à une autre, car c’est dans ce passage que se trouve l’instant présent.

Lorraine Pintal