Le Jeu de l’amour et du hasard

Texte MARIVAUX
Mise en scène ALAIN ZOUVI

Distribution Marc Beaupré, Henri Chassé, Bénédicte Décary, David Savard, Philippe Thibault-Denis, Catherine Trudeau

Durée du spectacle
1 h 40 sans entracte

Les échos

« Réjouissant (…) c’est du bonbon (…) un pur bonheur. »
– Thérèse Parisien, Le Québec maintenant, 98,5 FM

« Sous la baguette magique d’Alain Zouvi, cette production du Jeu de l’amour et du hasard de Marivaux transpire de joie, de bonheur et de fantaisie (…) excellente direction d’acteurs. »
– Luc Boulanger, La Presse

Lire la suite

L’amour s’avance masqué

On tombe amoureux et voilà que chez l’être aimé le moindre mot, la plus brève hésitation, l’inflexion la plus nuancée deviennent l’objet d’infinies spéculations, déclenchant à leur tour une kyrielle d’états émotifs contradictoires. De toute l’histoire du théâtre, l’auteur qui le mieux a exprimé ces folles gradations et dégringolades du sentiment amoureux, c’est Marivaux. Et il l’a fait avec une inégalable élégance comique, une verve éblouissante et une vérité dont la fraîcheur ne se dément jamais. Épris de la tradition théâtrale classique, Alain Zouvi nous transporte dans un jardin à la française pour redonner vie à un siècle où l’amour découvrait qu’il pouvait défier l’ordre social.

De crainte que ce dénommé Dorante que son père lui a choisi pour époux ne la rebute, Sylvia, pour le recevoir, échange son identité et ses vêtements avec sa suivante. Ce qu’elle ne sait pas, c’est que son fiancé a eu la même idée. Arrive ce qui doit arriver : Sylvia est épouvantée par Arlequin qu’elle croit être son promis, mais se surprend à s’éprendre du valet qui l’accompagne. Les identités véritables vont finir par se révéler, mais pas de la façon attendue: au risque de perdre l’homme qu’elle aime, Sylvia décide d’exiger de Dorante une preuve d’amour complètement insensée dans un monde où aristocrates et valets mènent des vies parallèles.

Pour jouer cette partition virtuose, Bénédicte Décary et David Savard, Catherine Trudeau et Marc Beaupré interprèteront ce célèbre quatuor amoureux sous le regard aussi amusé que bienveillant d’Henri Chassé.

Marivaux

l’homme qui aimait les femmes (1688-1763)

Écrivain prolifique, Marivaux a écrit une quarantaine de pièces de théâtre, sept romans et récits parodiques, trois journaux et une quinzaine d’essais. Cependant, il est très certainement l’auteur sur lequel planent le plus d’idées reçues. En effet, le 18e siècle n’a pas été tendre avec lui, alors que ses pièces attiraient autant de spectateurs que celles de Voltaire. On lui reprochait un style peu naturel et affecté, ainsi que « la bizarrerie de son néologisme ». Au 20e siècle, son image se trouve complètement modifiée, par une approche renouvelée de son œuvre. On parle désormais de la lucidité de Marivaux et de la métaphysique de son théâtre. Après Molière, il est l’auteur français le plus joué.

Homme discret, voire secret, il existe peu de documents sur sa vie. De lui qui a tant parlé d’amour, on ignore la vie sentimentale.

Dès qu’il s’éloigne de la comédie amoureuse, Marivaux déroute son public et connaît des difficultés, en particulier avec ses pièces à caractère social, telle L’Île de la raison (1727), une pièce qui plaide pour l’union libre et l’émancipation des femmes, ou encore La Nouvelle Colonie (1729) qui reprend les mêmes thèmes. En revanche, La Seconde Surprise de l’amour est acclamée à la Comédie-Française, ainsi que Le Triomphe de Plutus, une satire sur le pouvoir de l’argent, chez les Italiens.

C’est le 23 janvier 1730 que les Comédiens Italiens créent Le Jeu de l’amour et du hasard, qu’ils jouent en ville et à la cour de Louis XV. C’est le retour de Marivaux au théâtre de l’amour !

par Michelle Chanonat, texte tiré de L’Emporte-pièces #9

Alain Zouvi

© Julie Perreault
Alain Zouvi, le théâtre en héritage Le théâtre est chez les Zouvi une affaire de famille. Fils des comédiens Jacques Zouvi et Amulette Garneau, Alain Zouvi a été initié au théâtre de création québécois par sa mère et aux classiques français comme Molière et Feydeau par son père. Diplômé de l’École nationale de théâtre en 1981, Alain Zouvi débute dans Vie et mort du roi boiteux, de Jean-Pierre Ronfard, et participe à la ligue d’improvisation de Robert Gravel. À la télévision, il a tourné dans plusieurs séries à succès, notamment Le Monde de Charlotte, Les Super Mamies, Destinées, Série noire, Les Invincibles, L’Auberge du chien noir et les célèbres Bougon. Il a reçu un Prix Gémeaux pour son interprétation du Docteur Constantin dans 4 et demi. Spécialisé en doublage, il a travaillé sur plus d’une centaine de films, prêtant sa voix à Brad Pitt, Ben Stiller, Adam Sandler, Harrison Ford, Robin Williams et Johnny Depp dans les versions québécoises de leurs films. Il a aussi été la voix de plusieurs personnages animés dont Woody dans Histoire de jouets. Acteur aux talents multiples, Alain Zouvi est aussi à l’aise dans la comédie que dans les rôles tragiques. Dans Le Grand Théâtre du monde, Jean-Pierre Ronfard le dirige en Don Juan puis dans Peer Gynt, au TNM en 1991. Avec Yves Desgagnés, il joue dans Les Trois Sœurs de Tchekhov, au Théâtre Jean Duceppe, et dans La Nuit des rois de Shakespeare, présentée au TNM en 2002. Molière et Feydeau restent ses auteurs de prédilection, qu’il va retrouver tout au long de sa carrière. Il joue deux fois dans Le Dindon de Georges Feydeau: en 1994, dans la mise en scène de Denise Filiatrault, où il intreprète Vatelin, et en 2012 au TNM, sous la direction de Normand Chouinard, où il joue Pontagnac. Même chose pour Le Malade imaginaire, dans lequel il interprète une première fois Béralde, le frère d’Argan, au Théâtre du Rideau Vert, puis le rôle-titre au TNM, dans la mise en scène de Carl Béchard. Il l’avoue bien volontiers, il est un « gars de gang », et sa famille de théâtre est très nombreuse. Son humour et son sens du travail d’équipe ne sont pas étrangers à cela. Il développe une grande complicité artistique avec certains metteurs en scène et acteurs, avec lesquels il travaille régulièrement. Benoît Brière, Normand Chouinard, Carl Béchard, Martine Beaulne le dirigent dans des productions telles que Le Bourgeois gentilhomme, L’Hôtel du libre échange, L’Imprésario de Smyrne, La Locandiera. Dans Rhinocéros, il livre un duo-duel fascinant avec l’acteur Marc Béland, qu’il retrouve en tant que metteur en scène pour Hamlet, en 2011. Quand il ne joue pas du Feydeau, Alain Zouvi l’incarne ! Dans Le Prince des jouisseurs, de Gabriel Sabourin, mis en scène par Normand Chouinard, il livre « une des meilleures performances de sa carrière » selon La Presse. Avec son complice Benoît Brière, directeur artistique du Théâtre d’été à Terrebonne, il connaît un succès retentissant lors de la création de La Cage aux folles, reprise par la suite en tournée. En 2009, toujours avec Brière, il monte Oscar, une première mise en scène dans laquelle il dirige son fils, Frédéric Millaire-Zouvi. Il poursuit avec La Puce à l’oreille, de Feydeau, et les pièces Retour d’ascenseur et Haute Pression, au Théâtre du Vieux-Terrebonne, Mission séduction et Sacrée Famille, au Théâtre Saint-Sauveur. Il signe également les Revues de l’année de 2013 à 2015, au Théâtre du Rideau Vert, après avoir fait la mise en scène de Treize à table, une comédie de Marc-Gilbert Sauvajon. En 2016, à l’invitation de la jeune compagnie Les Écorchés vifs, il monte au Théâtre Prospero Sans obligation d’achat, un drame d’Israël Horovitz dans lequel il dirige Nadine Jean et Monique Spaziani. Fort d’une brillante carrière d’acteur, Alain Zouvi a décidé de se consacrer à la mise en scène ; Le Jeu de l’amour et du hasard sera sa première au TNM. La preuve, s’il en fallait une, qu’Alain Zouvi a le don de toujours nous surprendre, et de toujours nous enchanter !   par Michelle Chanonat

Marc Beaupré

© Yan Turcotte
THÉÂTRE Le combat des chefs de Marcia Kash, Douglas E. Hughes (m.e.s. René Richard Cyr, Théâtre du Vieux-Terrebonne) / Les peintres du charbon de Lee Hall (m.e.s. Claude Maher, Compagnie Jean-Duceppe) / Bar de Spiro Scimone (m.e.s. Luce Pelletier, Théâtre de l'Opsis) / L’Avare de Molière (Serge Postigo, Juste pour rire) / Amadeus de Peter Shaffer (m.e.s. René-Richard Cyr, Compagnie Jean-Duceppe) / Bob de René-Daniel Dubois (m.e.s. René-Richard Cyr, Théâtre d’Aujourd’hui) TÉLÉVISION Madame Lebrun, adaptation de Maryse Warda / L'Appart du 5e d'Emmanuel Aquin et Stéphane Simard / Boomerang, collectif d’auteurs / L’Auberge du chien noir an 1 et 2 de Sylvie Lussier et Pierre Poirier / Série Noire (Marc Arcand) de François Létourneau, Jean-François Rivard / Trauma de Fabienne Larouche / Toute la vérité d’Annie Piérard et Bernard Dansereau / Le Gentleman d’Anne Boyer et Michel d’Astous / Les Lavigeur, la vraie histoire de Jacques Savoie / Le Négociateur de Danielle Dansereau  / 2 Frères d’Anne Boyer et Michel d’Astous / L’Appart du 5e d’Emmanuel Aquin et Stéphane Simard / Il était une fois dans le trouble de Jean-François Bélanger CINÉMA Lac Mystère, réalisation Érik Canuel / La Run, réalisation Damian Fuica / Borderline, réalisation Lyne Charlebois / Gaz Bar Blues, réalisation Louis Bélanger / L’Ange de goudron, réalisation Denis Chouinard WEBSÉRIE/MULTIMÉDIA Étendu dans les bars de Louis-David Jutras / 4e essai et les buts de François Blouin PRIX Prix Cochon d’Or 2010 – Mise en scène, Caligula [Remix] / Prix Cochon d’Or 2010 – Innovation, Caligula [Remix] / Prix Gémeaux 2008 – Meilleur rôle de soutien masculin, Le Négociateur / Prix Gémeaux 2000 – Meilleur rôle de soutien masculin, 2 Frères AU TNM KEAN d'Alexandre Dumas (m.e.s. rené-Daniel Dubois)

Henri Chassé

© Maude Chauvin
THÉÂTRE Encore une fois, si vous permettez de Michel Tremblay (m.e.s. Michel Poirier, Compagnie Jean-Duceppe) / Race de David Mamet (m.e.s. Martine Beaulne, Compagnie Jean Duceppe) / On ne badine pas avec l’amour de Musset (m.e.s. Claude Poissant, Théâtre Denise-Pelletier) / Les Voisins de Claude Meunier et Louis Saia (m.e.s. Frédéric Blanchette, Théâtre de Rougemont) / Comment s’occuper de bébé de Dennis Kelly (m.e.s. Sylvain Bélanger,  Théâtre du Grand Jour) / Poésie, sandwich et autres soirs qui penchent de et par Loui Mauffette (Attitude Locomotive) / Lortie de Pierre Lefebvre (m.e.s. Daniel Brière, Espace Libre) / Silence en coulisses de Michael Frayn (m.e.s. Benoît Brière, Théâtre du Vieux-Terrebonne) / Août (un souper à la campagne) de Jean-Marc Dalpé (m.e.s. Fernand Rainville, Théâtre de la Manufacture) / Oncle Vania de Tchekhov (m.e.s. Yves Desgagnés, Compagnie Jean-Duceppe) /  La Mémoire de l’eau de Shelagh Stephenson (m.e.s. Monique Duceppe, Compagnie Jean-Duceppe) / Glengarry Glen Ross de David Mamet (m.e.s. Fernand Rainville, Théâtre du Vieux-Terrebonne) / Blasted de Sarah Kane (m.e.s. Stacey Christodoulou, Théâtre de Quat'Sous) / Les Jumeaux vénitiens de Carlo Goldoni (m.e.s. Denise Filiatrault, Les Films Rozon) / Le Vrai Monde ? de Michel Tremblay (m.e.s. Martine Beaulne, Théâtre du Rideau Vert) / Grossière indécence de Moises Kaufman (m.e.s. René Richard Cyr, Théâtre du Rideau Vert) / Un Simple Soldat de Marcel Dubé (m.e.s. Yves Desgagnés, Compagnie Jean-Duceppe) / Maîtres anciens de Thomas Bernhard (m.e.s. Denis Marleau, Théâtre Ubu) / Le Temps d'une vie de Roland Lepage (m.e.s. René Richard Cyr, Théâtre du Village d'Émilie) / Roberto Zucco de Bernard-Marie Koltès (m.e.s. Denis Marleau, Festival de théâtre des Amériques et NCT) / Les Palmes de M. Schultz de Jean-Noël Fenwick (m.e.s. Denise Filiatrault, Festival juste pour rire) / Lion dans les rues de Judith Thompson (m.e.s. Claude Poissant, Théâtre de Quat'Sous) TÉLÉVISION  Nouvelle adresse de Richard Blaimert / La Promesse de Danielle Trottier / Toute la vérité d'Annie Piérard et Bernard Dansereau / Les Invincibles III de François Létourneau et Jean-François Rivard / Les Poupées russes d'Anne Boyer et Michel d’Astous / Un Monde à part et Le Monde de Charlotte de Richard Blaimert / Les Machos et Marilyn de Lise Payette CINÉMA Roméo et Juliette, d'Yves Desgagnés / Post Mortem de Louis Bélanger / Le Sphinx de Louis Saia / Les fous de Bassan d'Yves Simoneau ÉCRITURE Morceaux de tempête (recueil de poésie), Éditions Écrits des Forges /  Secrets blanchis (recueil de poésie), Éditions Écrits des Forges PRIX ET NOMINATIONS Finaliste 2008 - Prix littéraires du Gouverneur général, recueil Morceaux de tempête / Prix Gémeaux 2002 – Meilleure interprétation – premier rôle masculin : téléroman, Le Monde de Charlotte AU TNM L’importance d’être constant d’Oscar Wilde (m.e.s. Yves Desgagnés) / Les Femmes savantes de Molière (m.e.s. Denis Marleau, Théâtre UBU) / Le Dragon bleu de Robert Lepage et Marie Michaud (m.e.s. Robert Lepage / Ex Machina) / L’École des femmes de Molière (m.e.s. Yves Desgagnés ) / La Mouette de Tchekhov (m.e.s. Yves Desgagnés / TNM) / La Fausse suivante de Marivaux (m.e.s. Claude Poissant) / L’Avare de Molière (m.e.s. Alice Ronfard) / Le Songe d'une nuit d'été de Shakespeare (m.e.s. Yves Desgagnés) / L’Odyssée d’Homère (m.e.s. Dominic Champagne) / Le Misanthrope de Molière (m.e.s. René Richard Cyr) / Le Prince travesti ou L'illustre aventurier de Marivaux (m.e.s. Claude Poissant) / Bonjour, là, bonjour de Michel Tremblay (m.e.s. René Richard Cyr )

Bénédicte Décary

© Julie Perreault
THÉÂTRE Le Misanthrope de Molière (m.e.s. Michel Monty, Théâtre du Rideau vert) / Dans l’ombre d’Hemingway (texte et m.e.s. Stéphane Brulotte, Duceppe) /  Poésie, sandwichs et autres (direction artistique Loui Mauffette, Attitude Locomotive) / Une Partie avec l’empereur (texte et m.e.s. Stéphane Brulotte, Duceppe) / Dentelle et Diesel de Jacques Diaman (collaboration et m.e.s. André Robitaille, Théâtre des Hirondelles) / Des Yeux de verre de Michel Marc Bouchard (m.e.s. Marie-Thérèse Fortin, Théâtre d'Aujourd'hui) CINÉMA Les Amours imaginaires de Xavier Dolan / Le Baiser du barbu d'Yves Pelletier / À l’origine d’un cri de Robin Aubert / Dédé à travers les brumes de Jean-Philippe Duval / En Plein coeur de Stéphane Géhami TÉLÉVISION 30 Vies de Fabienne Larouche / Les Beaux Malaises de Martin Matte / Mauvais Karma d'Isabelle Langlois / En thérapie de Nadine Bismuth / Une grenade avec ça? de M. Doyon, C. Gaudreau, J-Y. Pelletier / Les Boys II-V de Louis Saia Au TNM La Belle et la bête (texte Olivier Kemeid, conception et m.e.s.: Michel Lemieux et Victor Pilon, Lemieux.Pilon 4D Art) / Et Vian! Dans la gueule, d'après Boris Vian (collage et m.e.s.: Carl Béchard) / Le Mariage de Figaro de Beaumarchais (m.e.s.: Normand Chouinard) / La Dame aux camélias d’Alexandre Dumas (m.e.s. Robert Bellefeuille) / Le Malade imaginaire de Molière (m.e.s. Carl Béchard)

David Savard

© Geneviève Charbonneau
THÉÂTRE Le Misanthrope de Molière (m.e.s Michel Monty, Théâtre du Rideau Vert) / Marie Tudor de Victor Hugo (m.e.s. Claude Poissant, Théâtre Denise-Pelletier) / Les Fourberies de Scapin de Molière (m.e.s. Denise Filiatrault, Théâtre du Rideau Vert et Juste pour rire) / Au champ de mars de Pierre-Michel Tremblay (m.e.s. Michel Monty, Théâtre de la Manufacture) / À présent de Catherine-Anne Toupin (m.e.s. Frédéric Blanchette, Théâtre de la Manufacture) / Les Jumeaux vénitiens de Goldoni (m.e.s. Jean-Guy Legault, Théâtre Denise-Pelletier) / La Ménagerie de verre de Tennessee Williams (m.e.s. Françoise Faucher, Compagnie Jean Duceppe) / Lorenzaccio de Musset (m.e.s. Claude Poissant, Théâtre Denise-Pelletier) / La Grande Magia de Edouardo de Philippo (m.e.s Serge Denoncourt, Compagnie Jean Duceppe) / Lucrèce Borgia de Victor Hugo (m.e.s Claude Poissant, Théâtre Denise-Pelletier) / Arlequin, serviteur de deux maîtres de Goldoni (m.e.s. Serge Denoncourt, Théâtre Denise-Pelletier) / L’Avare de Molière (m.e.s. Luc Durand, Profusion inc.) / Mondial d’impro Juste pour rire 2008 CINÉMA Laurence Anyways, réalisation Xavier Dolan / Le Baiser du barbu, réalisation Yves Pelletier / Saints-Martyrs-des-Saints, réalisation Robin Aubert / Les Aimants, réalisation Yves Pelletier TÉLÉVISION Les jeunes loups 2 de Réjean Tremblay / Marche à l'ombre de Ian Lauzon, Ludovic Huot et Catherine Léger / Mensonges de Gilles Desjardins / La Théorie du K.O. de Martin Forget / La Marraine de Danielle Dansereau, Mario Bolduc, Joanne Arseneau / Destinés de Michelle Allen / Les hauts et les bas de Sophie Paquin de Richard Blaimert / Annie et ses hommes d'Annie Piérard et Bernard Dansereau / Les Lavigueur, la vraie histoire de Jacques Savoie / Rumeurs d’Isabelle Langlois AU TNM La divine illusion - tournée (m.e.s. Serge Denoncourt) / Moby Dick (m.e.s. Dominic Champagne) / Hamlet (m.e.s. Marc Béland) / Beaucoup de bruit pour rien de Shakespeare (m.e.s. René Richard Cyr) / Ce soir on improvise de Pirandello (m.e.s. Claude Poissant) / La Cerisaie de Tchekhov (m.e.s. Serge Denoncourt)

Philippe Thibault-Denis

© Andréanne Gauthier
FORMATION Conservatoire d'art dramatique de Montréal (2012) THÉÂTRE Jusqu'au sang ou presque d'Annie Ranger (m.e.s. Marilyn Perreault, Théâtre I.N.K.) / Les Liaisons dangereuses de Christopher Hampton (m.e.s. et traduction de Serge Denoncourt, Compagnie Jean-Duceppe) / L'Architecture de la paix d'Evelyne de la Chenelière (m.e.s. et chorégraphie de Paula de Vasconcelos, Pigeons International) / Le P'tit Jourdain inspiré de Molière (m.e.s. Hubert Fielden, Troupe du Panache, Théâtre Denise-Pelletier) TÉLÉVISION Unité 9 de Danielle Trottier / Comment devenir une légende, réalisation de  Yannick Savard  / Toute la vérité d'Annie Piérard et Bernard Dansereau / Nouvelle adresse de  Richard Blaimert / Un sur 2 d'Anne boyer et Michel D'Astous CINÉMA Laurentie de Mathieu Denis et Simon Lavoie AU TNM Les Trois Mousquetaires d'Alexandre Dumas, Cyrano de Bergerac d'Edmond Rostand (m.e.s. Serge Denoncourt, avec Juste pour rire)

Catherine Trudeau

© Julie Artacho
FORMATION Diplômée du Conservatoire d’art dramatique de Montréal en interprétation AU TNM La Mouette de Tchekhov (m.e.s. Yves Desgagnés) / L’Hôtel du libre-échange de Feydeau (m.e.s. Normand Chouinard) / La Nuit des rois de Shakespeare (m.e.s. Yves desgagnés) / Les Joyeuses Commères de Windsor de Shakespeare (m.e.s. Yves Desgagnés) THÉÂTRE J’accuse d’Annick Lefebvre (m.e.s. Sylvain Bélanger, Théâtre d’Aujourd’hui) / Contes Urbains 2013 d’un collectif d’auteurs (mise en contes Stéphane Jacques / Théâtre Orbi et Urbi) / La Cerisaie de Tchekhov (m.e.s. Yves Desgagnés, Compagnie Jean-Duceppe) / Oncle Vania de Tchekhov (m.e.s de Yves Desgagnés, Compagnie Jean-Duceppe) / Le Traitement de Martin Crimp (m.e.s. Claude Poissant / Théâtre PÀP) / Code 99 de François Archambault (m.e.s. Normand Chouinard / Troupe La Douzaine) TÉLÉVISION Ruptures, collectif d’auteurs / La vie parfaite et Mirador de Daniel Thibault et Isabelle Pelletier / Mémoires vives de Chantal Cadieux / Les Invincibles de François Létourneau et Jean-François Rivard / Histoire de famille de Normand Canac-Marquis / François en série de Jean-François Asselin / L’Auberge du chien noir et 4 et demi... de Sylvie Lussier et Pierre Poirier / Réal TV, collectif d’auteurs CINÉMA L'enfant prodige, réalisation Luc Dionne / Le grand départ, réalisation Claude Meunier / No vacancy (court-métrage), réalisation Gaël d’Ynglemare / Le Survenant, réalisation Érik Canuel / Idole instantanée, réalisation Yves Desgagnés / Aurore, réalisation Luc Dionne / L’Ange de goudron, réalisation Denis Chouinard / Séraphin, un homme et son péché, réalisation Charles Binamé / La Loi du cochon, réalisation Érik Canuel / Hochelaga, réalisation Michel Jetté PRIX Prix Gascon-Roux 2003 – Interprétation, La Nuit des rois

Pascale D’Haese

Assistance à la mise en scène et régie / Dès l’obtention de son diplôme de l’École Nationale de Théâtre du Canada en 1995, Pascale partira en tournée avec plus d’une dizaine de production théâtrale. Elle évolue également dans le milieu du cirque à l’assistance à la mise en scène et la régie générale pour différente production de l’École Nationale de Cirque pendant dix ans et au Cirque du Soleil notamment sur la coproduction avec le festival de Jazz Soleil de Minuit en 2004, et pour le 400e de Québec en 2008. À la fin des années 90, elle a assumé le poste d’assistante à la mise en scène et régisseure pour des comédies musicales avec le metteur en scène Denis Bouchard.  À partir de 2000,  elle travaille au côté de René-Richard Cyr, Normand Chouinard, Martin Faucher, Serge Postigo et Édith Cochrane.  Habituée du Théâtre du Rideau Vert depuis 2000,  elle participe depuis les cinq dernières années à Revue et corrigée.  À l’été 2017, elle soulignera sa dixième collaboration avec Benoît Brière au TVT auquel s’est joint Luc Guérin et Martin Drainville, il y a cinq ans. Avec Le Jeu de l’amour et du hasard Pascale en sera à sa première association avec le TNM mais sa dixième collaboration en neuf ans avec Alain Zouvi.

Pierre-Guy Lapointe

Assistance aux costumes /  Depuis vingt ans, Pierre-Guy Lapointe fait partie du paysage théâtral et télévisuel, concepteur-costumier-collaborateur-assistant, il a travaillé sur plus d’une centaine de spectacles sur scènes et différentes productions pour la télévision et le cinéma. Il a signé la conception des costumes pour plusieurs œuvres tant au théâtre que pour la danse. Notamment Match (2011), Des souris et des hommes (2012), La Vénus au vison (2013), Judy Garland la fin d’une étoile et Un tramway nommé Désir (2015).

Jean Bard

© Marie-Michèle Poulin
Décor / Issu de l’École nationale de théâtre du Canada, Jean Bard travaille sur les scènes montréalaises depuis plus de 25 ans. On lui doit plus de 150 scénographies, au théâtre surtout, mais aussi à l’opéra, en variété, en chanson populaire. On se souviendra de ses scénographies de La dame aux camélias (Robert Bellefeuille, au TNM.), La charge de l’orignal épormyable (Lorraine Pintal, au TNM) et Le traitement (Claude Poissant, Théâtre PàP). Il est un fidèle collaborateur de metteurs en scène aussi chevronnés que Denise Filiatrault, René Richard Cyr, Claude Poissant, Normand Chouinard, Lorraine Pintal et Benoît Brière.

Judy Jonker

Costumes / THÉÂTRE La Puce à l'oreille de Georges Feydeau (m.e.s. Alain Zouvi, Théâtre du Vieux Terrebonne) / Les chemins qui marchent d'Alexis Martin (m.e.s. Daniel Brière, NTE) / L'Illusion Comique de Corneille (m.e.s. Anne Millaire, NCT) / Anna sous les tropiques de Nilo Cruz (m.e.s. Jean Leclerc, Théâtre du Rideau Vert) / Fantôme de fantasmes, texte et m.e.s. Manon Lussier (Théâtre Le Boléro) / Oncle Vania de Tchekhov (m.e.s. Yves Desgagnés, Compagnie Jean Duceppe) / Bachelor de Michel Rivard, Louise Roy, Louis Saïa (m.e.s. Yves Desgagnés, Zone 3) / Les Filles de Séléné de Nathalie Claude (Momentum) CINÉMA Two Lovers and a Bear de Kim Nguyen / Corbo de Mathieu Denis / Tryptique de Robert Lepage et Pedro Pires /  Route 132 de Louis Bélanger / Dédé à travers les brumes de Jean-Philippe Duval / L’Âge des ténèbres de Denys Arcand / Roméo et Juliette d’Yves Desgagnés TÉLÉVISION Unité 9 de Danielle Trottier, saisons 3-4-5 et 7 / Vice caché de François Camirand et Louis Saïa / Sölstrom du Cirque du Soleil AU TNM Le jeux de l'amour et du hasard de Marivaux (m.e.s. Alain Zouvi) / Le Bourgeois gentilhomme de Molière (m.e.s. Benoît Brière) / Le retour d'Harold Pinter (m.e.s. Yves Desgagnés) / L'Iliade d'après Homère (texte et m.e.s. Alexis Martin) / La Mouette de Tchekhov, Le Songe d’une nuit d’été, Les Joyeuses Commères de Windsor et La Nuit des rois de Shakespeare (m.e.s. Yves Desgagnés)

Nicolas Ricard

Éclairages / Dès 1985, il a travaillé comme technicien et éclairagiste pour différents spectacles et fini une formation en électronique et en production vidéo à Teccart. Il a participé à plus de 45 tournées par-là suite et il développe la conception. En 2000, il devient professeur en éclairages à l’École Nationale de Théâtre. Depuis, en plus d'enseigner à l’École, il développe son expertise et son art en assurant des conceptions d’éclairages et de décors: plus de 30 opéras, 550 pièces de théâtre, 60 conceptions visuelles et direction artistique en variété. Plus de 100 événements corporatifs et bien d’autres, en humour, danse et musique. THÉÂTRE (conception d’éclairage) (m.e.s. Yves Desgagnes) ODD COUPLE (m.e.s Édithe Cochrane) / Théatre d’été Terrebonne 2009 à 2017 / Vincent C Magicien (m.e.s Serge Denoncourt)/ Assume (m.e.s. Fabien Cloutier) / L'amour Molière (m.e.s Carl Béchard) Conservatoire / Orange Mécanique (m.e.s Véronique Marcotte) / Ostiguy et fils (m.e.s. Olivier Aubin) / Le Bourgeois Gentilhomme (m.e.s. Benoît Brière, Théâtre du Nouveau Monde) / Oscar (m.e.s. Alain Zouvi, TVT) / Un Violon sur le toit (m.e.s. Denise Filiatrault, Rideau vert) / Silence en coulisses (m.e.s. Benoît Brière) / Le Fou de Dieu (m.e.s. Marc Béland, Il va sans dire) / Oscar et la dame rose (m.e.s François Flamand) / Le Pont (m.e.s. Guy Sprung, Théâtre Jean Duceppe) / L’Odyssée d'un enfant (m.e.s Don Rieder) / Vacarmes cabaret perdu (m.e.s. Dominique Champagne, Il va sans dire) / Cabaret neiges noires (m.e.s. Dominique Champagne) ÉVÉNEMENT Claudine Mercier  / Cirque du soleil - Site du Club Med Punta Cana 2016 / Gala du 50e de Laval 2016 - (Dir. Artistique et conception du décor/éclairages) / Bal de L’OSM 2016 (Dir. Artistique et conception du décor et des éclairages) / Festival Fashion Preview 2014-2017 (Dir. Artistique et conception du décor et des éclairages) / Festival Mode & Design 2015à2017 (conception du décor et des éclairages) / Façonner l'avenir, installation permanente à la Biosphère de Montréal (Conception des éclairages) / Festival Mutek 2013-014-2015 (Conception des éclairages) / Party de Noel UBISOFT 2015-2016 (Conception des éclairages) / Gala Numix 2013 à 2017 (conception des éclairages) / Jeux du Québec 2012-2014 (Dir. Artistique et conception du décor et des éclairages) / Gala ARTIS 2012 à 2015 (Conception des éclairages) / Igloofest 2012 à 2016 (Conception des éclairages) / Fête du Canada - sur la colline parlementaire à Ottawa 2009-2010-2011-2015-2016 (Dir. Artistique et conception du décor) / Défilé Pub Télé Aubainerie (Dir. Artistique et directeur photo) / Météomédia (directeur photo et conception du studio) / Gala SOBA 2009- 2010 (conception visuelle) / The East Coast Music Award 2009 (Dir. Artistique et conception du décor) / 100e anniversaire de la Croix Rouge (conception des éclairages) / Spectacle d’ouverture du 375e de Trois-Rivières (Dir. Artistique et conception du décor et des éclairages) / Just for Laughs Toronto 2008 (conception du décor et des éclairages) / 100e anniversaire d’Impérial Tobacco (Dir. Artistique et conception des décors et des éclairages) / Arturo Brachetti - m.e.s. Franco Dragon (conception des éclairages) / Diane Dufresne – Plurielle (conception des éclairages) / L'ADISQ 2006-2007 - L’autre Gala (directeur photo, conception des éclairages) / Défilé de mode Marie-Victorin 2004 à 2017 (Dir. Artistique et conception du décor et des éclairages) OPÉRA (conception d’éclairage) Concert de Noel de L’OSM Maison symphonique / L'Éveil du printemps (m.e.s Yves Morin) / Nuit de la création (Université de Montréal) / L’Auberge du cheval blanc (m.e.s. Olivier Aubin) / L’Incoronazione di Poppea (m.e.s Marie-Nathalie Lacoursière) / Hänsel & Gretel (m.e.s Alice Ronfard) / Prochain Départ (m.e.s. Alice Ronfard) / Le Nozze di Figaro (m.e.s. Benoît Brière) / Le Rossignol et Gianni Schicchi (m.e.s François Racine) / Prince Orlofsky (m.e.s Colette Boky) / Gianni Schicchi (m.e.s. Benoît Brière) / La Légende de Faust (m.e.s. Jacques Leblanc) ENSEIGNEMENT École Nationale de Théâtre du Canada 16 ans (professeur éclairage) / École Marcel Landry pendant 5 ans (Atelier d’éclairage) / Cégep St-Jérôme pendant 5 ans (Atelier d’éclairage).

Christian Thomas

Musique originale / Compositeur, orchestrateur, arrangeur, pianiste, chanteur, Christian Thomas explore et se réalise dans toutes les facettes de ce métier. Depuis trente ans il édifie sa carrière sur des fondations solides, avec des matériaux de toutes origines qui n’ont plus de secret pour cet architecte musical ! Et sa polyvalence est indéniable. En 2000, il fonde le studio Octoma, où plusieurs projets voient le jour auprès d’artistes et metteurs en scène d’ici et d’ailleurs : Equus, Le bourgeois Gentilhomme, La Castaflore, Les Feluettes , Encore une fois si vous permettez, etc. Concepteur musical de près de 200 productions pour la scène depuis trois décennies, sa passion et son imagination chevauchent les époques et les styles en contribuant à la richesse de son médium artistique : la musique ! Il est membre du jury final du concours de composition Evolution pour CBC Radio-Canada qui décernera le Prix national de composition à un jeune compositeur, ́ en partenariat avec The Banff Center en mars 2009 à Banff. Il compose pour plusieurs séries télévisées avec les productions Trinôme et Zone 3. Au cinéma, il cumule les projets : films documentaires pour l’ONF, ECP et Moment Factory, [1]film de danse Der Untermensch, nominé dans plusieurs festivals mondiaux - Cannes, Tiff, etc. - avec Simon Vermeulen, ainsi qu’une collaboration à la réalisation musicale sur le film de Xavier Dolan J’ai tué ma mère. Sa présence en tant que compositeur au théâtre est constante. Les TNM, TRV, TVT, CNA, TFT, le Centaur, le Segal Centre et le Théâtre Jean Duceppe s’ajoutent à son agenda. En 1994, au TFT de Toronto, il chante Brel dans Une soirée avec Jacques Brel. Sa prestation lui vaut la nomination « Best performance by a male in a musical » pour un Dora Mavor Moore Awards. En 1998, le metteur en scène Robert Hossein lui confie le rôle de Georges Braque, puis il personnifie Pablo Picasso à la fin de sa vie dans la comédie musicale La vie en bleu, saga de la vie du peintre Picasso. Une production du SAS Prince Rainier à l’affiche de l’Opéra de Monte Carlo puis au théâtre Mogador de Paris. En 2011, il enregistre sa première œuvre symphonique dans le film Du Big Bang au Vivant où les astrophysiciens M. Hubert Reeves et Jean-Pierre Luminet partagent l’écran. Disponible sur DC et DVD, l’œuvre connaît un grand succès commercial ! En 2016, fin décembre, on pouvait entendre résonner simultanément sa musique dans 4 lieux Montréalais : Le Conte symphonique Les Mages, à la Basilique Notre-Dame, avec L’Orchestre Symphonique Joseph François Perrault de 65 musiciens et un chœur de 120 personnes sous la direction d’Éric Levasseur, avec la participation exceptionnelle de Guy Nadon, Bruno pelletier et Corneliu Montano, à la fois à la conception musicale de Revue et Corrigée 2016 au TRV pour une dixième année, Les Héros à la compagnie Jean Duceppe et sa contribution sonore dans le spectacle jeunesse Jouer c’est fabuleux ouToupie et Binou produit par Evenko. Compositeur et directeur musical de Revue et Corrigée pour la dixième année et pour le gala de la 10e édition des Grands Prix du Design. Avec Les jeux de l’amour et du hasard en avril au TNM, lil signe sa dixième collaboration avec le metteur en scène Alain Zouvi. En tournée au Québec pour une cinquantaine de représentations, la pièce  Encore une fois, si vous permettez, de Michel Tremblay, production de la Compagnie Jean Duceppe. Les Ténors au TVT et deux nouvelles créations à venir dans la nouvelle programmation 2017-18 à la Compagnie Jean Duceppe avec Les secrets de la petite Italie une création de Steeve Gallucio dans une mise en scène de Monique Duceppe et une création de Michel tremblay  Enfant insignifiant dans une mise en scène de Michel Poirier ! Parrain musical 2017 pour la Fondation du Triolet. www.octoma.com  

Alain Jenkins

Accessoires / Alain Jenkins est un passionné de l’objet. Il œuvre comme accessoiriste depuis 14 ans déjà et a participé à plusieurs productions cinématographiques et plusieurs films américains.   Il a fait partie de la création du spectacle de Céline Dion à Las Vegas, a collaboré a plusieurs production du Cirque du Soleil et de Franco Dragone. Il a participé à la création de plus de 60 spectacles don Chicago, Cabaret, Sweet Charity, Shérazadele Violon sur le toi et la mélodie du bonheurs et Hairspray. AU TNM Le Balcon de Jean Genet (m.e.s. René Richard Cyr) / Ha ha!... de Réjean Ducharme (m.e.s. Dominic Champagne) / Hamlet de Williame Shakespeare (m.e.s. Marc Béland) / À toi, pour toujours, ta Marie-Lou de Michel Tremblay (m.e.s. Gill Champagne) / Rhinocéros d'Eugène Ionesco (m.e.s. Jean-Guy Legault)  

Jacques-Lee Pelletier

Maquillage / Concepteur de maquillages depuis plus de 30 ans THÉÂTRE Scaramouche d’après Rafael Sabatini (m.e.s. Jean Leclerc, Théâtre Denise-Pelletier) / La Promesse de l’aube de Romain Gary (adaptation et m.e.s. André Melançon, Espace GO) / Histoire de Marie de Georges Brassaï (m.e.s. Jean-Marie Papapietro, Théâtre de Fortune) / Britannicus de Jean Racine (m.e.s. Martin Faucher, Théâtre Denise- Pelletier) / Gertrude (Le Cri) de Howard Barker (m.e.s. Serge Denoncourt, Espace GO) / La Ménagerie de verre de Tennessee Williams (m.e.s. Françoise Faucher, Compagnie Jean Duceppe) / Madame Louis 14, texte et m.e.s. Lorraine Pintal (La Rallonge) OPÉRA Le Vampire et la nymphomane de Claude Gauvreau (m.e.s. Lorraine Pintal, Chants Libres) / L’Enfant des glaces de Pauline Vaillancourt (m.e.s. Z. Settel et P. Vaillancourt, Chants Libres) / Les Noces de Figaro de Mozart (m.e.s. Benoit Brière, faculté de musique de  l’Université de Montréal) / Starmania symphonique de Luc Plamondon et Michel Berger (m.e.s. Robert Marien, Opéra de Montréal) DANSE Body Remix / Les Variations Goldberg et L’Après-midi d’un faune de Marie Chouinard CAMPAGNE PUBLICITAIRE Bell Canada (Monsieur B) / Opéra de Montréal (2007–2008, 2008-2009) / Théâtre du Nouveau Monde (2007-2008, 2008-2009, 2009-2010) AU TNM Le Dieu du carnage de Yasmina Reza (m.e.s. Lorraine Pintal) / La Charge de l'orignal épormyable de Claude Gauvreau (m.e.s. Lorraine Pintal) / La Petite Pièce en haut de l’escalier de Carole Fréchette(m.e.s. Lorraine Pintal) / Ubu roi d’Alfred Jarry (m.e.s. Normand Chouinard) / Don Juan de Molière (m.e.s. Lorraine Pintal) / Hosanna de Michel Tremblay (m.e.s. Serge Denoncourt) / Le Malade imaginaire de Molière (m.e.s. Carl Béchard) / Une adoration de Nancy Huston (adaptation et m.e.s. Lorraine Pintal) / L’Asile de la pureté de Claude Gauvreau (m.e.s. Lorraine Pintal) / L’Échange de Paul Claudel (m.e.s. Martin Faucher)

« Réjouissant (…) c’est du bonbon (…) un pur bonheur. »
- Thérèse Parisien, Le Québec maintenant, 98,5 FM

« Sous la baguette magique d’Alain Zouvi, cette production du Jeu de l’amour et du hasard de Marivaux transpire de joie, de bonheur et de fantaisie (…) excellente direction d’acteurs. »
- Luc Boulanger, La Presse

« ... opus porté par six comédiens étincelants qui s’en donnent à cœur joie dans une effervescence de réparties pétillantes (…) La comédie, mise en scène brillamment par Alain Zouvi, enchante les spectateurs qui sortent grisés par la prose élégante et féconde, les histoires de chassés-croisés captivants, le rythme énergique, l’enchaînement de quiproquos cocasses et le jeu irréprochable de la troupe. Charmant, frais, et très drôle ! Mention spéciale aux décors épurés et lumineux de Jean Bard ainsi qu’aux costumes spectaculaires imaginés par Judy Jonker et son équipe. »
- Nathalie Lessard, pieuvre.ca

« Comédie séduisante et amusante (…) Jeu et mise en scène irréprochables (…) chapeau à la performance des comédiens (…) Il [Alain Zouvi] a su réaliser un travail de direction d’acteurs impressionnant et réussi. La pièce est jouée sur un rythme et un dynamisme rodé au quart de tour. »
- Info-culture.biz

« Savoureuse comédie (…) Superbes costumes de Judy Jonker (…) David Savard et Bénédicte Décary sont solides, rafraichissants (…) Catherine Trudeau... et Marc Beaupré s’en donnent à cœur joie dans le délire (…) C’est un divertissement à voir ! »
- Francine Grimaldi, Samedi et rien d’autre, ICI Radio-Canada Première

« Appuyée par des éclairages splendides de Nicolas Ricard et une trame sonore tout aussi resplendissante de Christian Thomas, la distribution jouit d’une habile direction d’acteurs (…) Lumineuse et magnétique... Catherine Trudeau (…) Marc Beaupré... absolument adorable et attachant. »
- Marie-Claude Lessard, MatTV.ca

« L’approche de Zouvi est (…) sensible et loin de toute caricature (…) Arlequin (Marc Beaupré) et Lisette (Catherine Trudeau), désopilants, s’en donnent à cœur joie. (…) la pièce... sonne juste, arbore, en même temps qu’un indéniable classicisme, une certaine modernité. »
- Christian Saint-Pierre, Le Devoir

« Le public était absolument conquis (…) Ils ont été ensorcelés par le jeu des comédiens (…) Catherine Trudeau, une grande intelligence, une sensibilité (…) Mention spéciale à Catherine Trudeau et Marc Beaupré (…) ils mettent le public dans leur petite poche. »
- Karyne Lefebvre, Dessine-moi un dimanche, ICI Radio-Canada Première

« UNE VRAIE FÊTE AU TNM (…) Allez voir Le Jeu de l’amour et du hasard au Théâtre du Nouveau-Monde. Pour la mise en scène sobre et inventive d’Alain Zouvi, pour la beauté de la langue de Marivaux et pour l’impeccable maîtrise qu’en ont les comédiens Marc Beaupré, Henri Chassé, Bénédicte Décary, David Savard, Philippe Thibault-Denis et Catherine Trudeau. Une fête pour les yeux et les oreilles. »
- Guy Fournier, Journal de Montréal