© Maxime Côté
© Maxime Côté

Florent Siaud


Le metteur en scène Florent Siaud développe son travail entre l’Europe et le Canada. Passionné par les écritures théâtrales des XXe et XXIe siècles, il en vient rapidement à mettre en scène à Montréal des textes éclatés et corrosifs comme Quartett de Müller (La Chapelle), 4.48 Psychose de Kane (La Chapelle, Théâtre Prospero), Don Juan revient de la guerre de von Horváth (Théâtre Prospero), Toccate et fugue d’Étienne Lepage (Centre du Théâtre d’Aujourd’hui), Les Enivrés de Viripaev (Théâtre Prospero), ou Nina, c’est autre chose de Vinaver (La Chapelle). Ce dernier spectacle est donné aux Théâtres de la Ville de Luxembourg et en tournée en Picardie. Il est également régulièrement invité au Théâtre Paris-Villette. Son attirance pour les écritures aiguisées le conduit à aborder des classiques comme La Dispute de Marivaux (Studio Alfred-Laliberté), Les Trois sœurs de Tchekhov (Monument national) et, au Théâtre du Nouveau Monde, Le misanthrope de Molière et Britannicus de Racine. Il viens de mettre en scène Si vous voulez de la lumière, une vaste réécriture des Faust I + II de Goethe qu’il a confiée à 12 dramaturges francophones issus de quatre continents, un spectacle créé à Montréal avant une tournée européenne.

À l’opéra, il a mis en scène Le Combat de Tancrède et Clorinde de Monteverdi, La tragédie de Carmen, adaptation chambriste de l’œuvre de Bizet par Carrière et Brook, au Théâtre Impérial de Compiègne, Les Bains macabres (Théâtre de l’Athénée à Paris, Théâtre Impérial de Compiègne) et La Beauté du Monde de Julien Bilodeau et Michel Marc Bouchard à l'Opéra de Montréal. Parmi ses projets lyriques, citons Tosca de Puccini, Lohengrin de Wagner, Eugène Onéguine de Tchaïkovski et Armide de Lully. Depuis la saison 2018, une résidence d’artiste associé au Théâtre Impérial de Compiègne sur plusieurs années lui permet de poursuivre son travail parallèle au théâtre et à l’opéra.

Ancien élève de la section théâtre de l’École normale supérieure de Lyon et agrégé de lettres modernes, Florent Siaud est titulaire d’un doctorat en études théâtrales en France (ENS) et au Québec (Université de Montréal). Il a été dramaturge ou assistant à la mise en scène en France (Opéra national de Paris, Théâtre des Champs-Elysées, Théâtre de la Ville, Opéra Comique, Opéra national de Lorraine etc.), en Autriche (Mozartwoche de Salzbourg, Staatsoper de Vienne), en Allemagne (Musikfest de Brême), en Suède (Opéra royal de Drottningholm) ou au Canada (Usine C, Espace Go, Centre National des Arts d’Ottawa etc.). L’Académie du Festival d’Aix-en-Provence l’a sélectionné en 2014 pour suivre un workshop dirigé par le dramaturge britannique Martin Crimp. Plusieurs des spectacles de théâtre qu’il a coproduit avec sa compagnie ont été finalistes ou lauréats aux prix de la critique du Québec dans diverses catégories.